•  

    PAUL MORPHY

     

    Paul Morphy (1837-1884) était un joueur américain.

    Selon son oncle, Ernest Morphy, Paul a compris les règles en observant le déroulement des parties qui se jouaient à la maison.

    À l’âge de 9 ans, il est déjà considéré comme l’un des plus forts joueurs de La Nouvelle-Orléans.

    En 1850, à l’âge de douze ans, Morphy est capable à la fois de battre tous ses proches et de jouer à l’aveugle. Il rencontre tous les meilleurs joueurs de la région, ainsi que tous les maîtres de passage. C’est ainsi qu’il bat le maître hongrois Johann Löwenthal, un fort joueur de l'époque, alors en déplacement aux États-Unis pour des matches exhibitions.

    À l'automne 1849, Morphy s'inscrit à l'Académie Jefferson à La Nouvelle-Orléans. Après 1850, occupé par ses études, Morphy ne joue pratiquement pas.

    Trop jeune pour exercer son métier, Morphy décide de se consacrer dans un premier temps aux échecs. Il reçoit une invitation à participer au premier congrès américain d’échecs, qui se tient à New York à l’automne de 1857. Il défait tous ses adversaires, y compris le fort joueur allemand Louis Paulsen à la dernière ronde.

    Paul Morphy devient à 20 ans le premier champion des États-Unis. Pour cette raison, on le presse de se mesurer aux meilleurs joueurs européens.

    Paul Morphy est invité à un tournoi d’échecs international se tenant à l’été 1858 à Birmingham. Il accepte le défi et se rend en Angleterre. Cependant, il ne participe pas au tournoi mais joue des matchs contre les meilleurs joueurs anglais, les battant tous sans exception. Le seul joueur qui refuse d’affronter Paul est Howard Staunton. Bien que ce dernier l'ait critiqué dans son journal et qu'il ait promis de l’affronter, Staunton trouve des subterfuges pour éviter la rencontre, alors que parfois il est présent dans la même pièce où joue Morphy et aurait pu s’y mesurer.

    Recherchant de nouveaux adversaires, Morphy traverse la Manche et se rend au Café de la Régence à Paris, haut-lieu des échecs français de l'époque. Il y affronte en match Daniel Harrwitz, le meilleur joueur français à l’époque.Mené 4-2 (dans une partie en 7 points gagnants), Harrwitz abandonne.

    Il joue, bien qu'il soit souffrant, en 1858 contre Adolf Anderssen, considéré comme le meilleur joueur européen du moment, lequel est venu expressément de Breslau, en Allemagne pour ce match. Morphy triomphe facilement (+7 =2 -2).

    Morphy est alors le premier joueur à être universellement appelé «Champion du monde des échecs».

    De retour aux Etats-Unis, il se retire de la compétition et ne joue plus en public. Morphy sombre peu à peu dans un délire de persécution et de paranoïa.

     

    Au total, Paul Morphy a joué 227 parties d’échecs en compétition avec environ 87 % de victoires.

     

     Intronisé au Panthéon des Echecs en 2016

    Officially inducted into the Chess Pantheon in 2016 

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :